Tourisme industriel

Tourisme Industriel

Sans titre3   Chabrolles - Site Patrimoniale de la Chaux

L'usine de Chabrolles, une des plus importantes parmi les nombreuses usines du bassin (dont 7 situées le long du canal latéral à la Loire, et 14 le long du canal de Berry) a été acquise en 1990 par la commune de Beffes, avec un vaste programme de valorisation du site. L'ancienne carrière, inondée par des eaux claires a permis l'aménagement d'un important Centre Régional de Plongée.

A la demande croissante d'une France en plein essort économique, dans la seconde moitié du 19ème siècle, la production de chaux à vocation agricole fait place à la fabrication industrielle. La qualité des gisements de calcaire de la vallée de l'Aubois, la facilité de transport par canaux et la position géographique au centre de la France font de ce bassin le second pour la production de chaux hydrauliques en France, entre 1865 et la fermeture définitive en 1936.

Le visiteur peut découvrir dans un cadre verdoyant ce passé industriel : on peut suivre le cycle de fabrication de la chaux en se déplaçant à travers le trajet emprunté quotidiennement par les chaufourniers (les ouvriers), de l’ancienne carrière d’extraction, aux gueulards (ouverture supérieure des haut-fourneaux), pour terminer dans les halles d’extinction. 

Le calcaire extrait d’une carrière aujourd'hui inondée, était calciné dans les 17 fours regroupés en deux batteries. La chaux vive passait dans les halles de travail pour l’extinction, le blutage (tamisage) et l’ensachage, ensuite expédiée par péniche sur le canal latéral à la Loire, notamment vers la région parisienne.

 

 
fours.jpg broyage.jpg embarquement.jpg
Le remplissage du four s'éffectuait par le haut dans
le gueulard, en alternant des couches de charbon
de terre et de calcaire concassé
Le broyage, essentiel à la fragmentation et à la réduction
en poudre desgros grains residuels aprés l'extinction
(opération d'arrosage aprés la cuisson)
La présence du canal à côté de l'usine permettait
l'acheminement de la chaux vers les chantiers
de la capitale

 


Textes et dessins extraits de l'ouvrage : 
" Aspects de la fabrication des chaux hydrauliques et du ciment naturel dans le bassin de Beffes (1865-1936) " - M William GROSMANN 



 

Sans titre3   Beffes, paysage rural et industriel

La série PAYSAGES de France 3 Centre propose un voyage dans le Cher, entre ruralité et industri, uUn reportage de Sylvain Hadelin, Yves Le Bloa, Wilfrid Molon et François Belzeaux.

Beffes, aujourd'hui petit village de 700 âmes, fut un haut lieu de la fabrication de la chaux, jusqu’à fabriquer 14% de la production française. Sylvain Hadelin est allé sur les traces du passé

 

 

Sans titre3   Ciments Calcia

À l'entrée nord du village, l'imposante cimenterie, de la société Ciments Français, filiale du Groupe Italcementi, reste le seul établissement en activité du bassin de l'Aubois.

 


La fabrication du ciment, la création d’un matériau connu de tous et aux emplois multiples, réalisé à partir de technologies modernes où qualité et environnement sont intégrés. La fabrication de A à Z (usinage, coulage, ponçage et emballage), la logistique liée aux expéditions
 
p1070139-1.jpg

 


Visites programmées en été
Age minimum requis +15
Pantalons et chaussures fermées obligatoires
CONTACT : Ciments Calcia / Usine de Beffes : 02 48 48 00 18

Possibilité de visite jumelée (à 10h) du Site patrimonial de la Chaux (carrière d'extraction du calcaire, fours à chaux, halles d'extinction)
Infos au 02 48 76 57 32

 

red-mweb-logoberryprovinced2.jpg

L'Agence de Développement du Tourisme et des Territoires, avec la Chambre de Commerce et de l'Industrie du Cher, vous fait découvrir le monde passionnant de l’entreprise. Chaque année, les entreprises vous ouvrent leurs portes et proposent des visites surprenantes.